mardi 8 juin 2010

retrouvailles waldorf

le timing n'aurait pas pu être plus parfait dans ma vie pour ses retrouvailles samedi dernier. On fêtait les 20 ans de la garderie l'Oiseau d'Or, où j'ai fait des stages et travaillé pendant quelques années.

C'est incroyable toute l'influence qu'à pu avoir mon passage dans ce petit milieu magique; ma créativité, ma vision de l'éducation d'enfant, mon envie de vivre au rythme des saisons, mon imaginaire plein de lutins, de fées, de paysans et de dragons, mon implication à l'intérieur des communautés, mon ouverture d'esprit et une partie de mon sens du sacré sont tous teintés de l'univers que j'ai découvert pendant un stage en éducation d'enfants. Je suis tellement reconnaissante à la coordonatrice du Cégep qui m'a proposé cet endroit. Après mon stage j'y ai travaillé pendant les étés, puis j'y ai pris un poste permanent. J'y ai siégé dans mon premier CA, j'ai à l'occasion fait un peu de gestion, un peu de cuisine. J'ai eu mon premier groupe d'enfant bien a moi pendant toute une année. J'ai été impliquée très émotivement. J'y ai fait vivre la routine ponctué d'aquarelle, de modelage de cire, de ronde, de fabrication artisanale de pain et de jouets. J'y ai suivi tout plein de formations, dont celle que je compte donner prochainement à mon tour: un atelier de laine cardée feutrée à l'aiguille.

D'ailleurs, j'ai retrouvé là-bas la première poupée de laine feutrée que j'Ai fabriquée. Elle était toute petite, auprès de ses amis dans une étagère.
J'avais déjà les larmes au yeux en me promenant à travers les grandes salles ensoleillées pleine de souvenirs.

Il y avait même dans la classe où j'ai passé presque 2 ans, une aquarelle que j'ai fait il y a plus de 8 ans...
J'avais envie de m'assoir aux jolies petites tables de bois et de faire un dessin avec les jolies craies de cire d'abeille familièrement classée en ordre de couleur dans des petits paniers, mais il y avait tant de gens à aller serrer dans mes bras.

Juste de visiter les locaux aurait déjà été très émouvants. L'endroit a été aggrandi, amélioré, mais l'esprit reste le même et c'était comme dans un rêve de revoir tout ça. Mais j'ai eu encore plus d'émtions en retrouvant les gens si inspirant avec qui j'y ai travaillé: Mme Ange & M. Zabulon, Mme Isis, Mme Bianca, Mme Céline...
Puis certains enfants de mon groupe qui ont tant grandi. Dont ce petit garçon tout particulièrement, avec qui, même sans le revoir pendant des années, j'ai un lien symbolique très fort et qui devient lentement un homme
J'étais déjà très émue, mais quand on s'est tous rassemblés dans la grande salle et que M. Zabulon a raconté CE conte de tradition orale qui a toujours été mon préféré, que j'ai appris par coeur et que je refais à chaque fois que l'occasion se présente pour les enfants qui m'entourent... je n'ai pas pu m'empêcher de verser une larme...

C'était vraiment bien comme événement. C'était super d'avoir l'occasion de revoir tous ces gens et ces lieux, de me rendre compte de l'importance qu'ils ont eu dans ma vie, de passer à autre chose, retourner chez moi et transfomer tout ça en énergie positive, en beaux souvenirs et en créativité...

2 commentaires:

spécialiste de l'éphémère a dit…

Tu me fais regretter encore de ne pas avoir eu d'école Waldorf à proximité pour mes 4 loupiots. Ce que tu écris, avec autant d'émotion... je trouve ça hyper touchant. Peut-être pour mes hypotéthiques petits enfants ...
Au moins les miens ont-ils eu accès à l'école alternative et aux projets particuliers.
J'espère que tu trouveras un poste auprès de jeunes; manifestement tu as la fibre. Tu es manifestement un grand "plus" auprès des enfants.

Anonyme a dit…

C'est beau:: tu écris très bien sur ce que cet endroit porte pour toi. merci Eve! Puis dans les photos, tout a l'air si doux... si feutré....