jeudi 11 septembre 2008

prendre le temps de ramasser les clous

Johnny a fini les travaux aujurd'hui. TOUT. la finition, le plancher, le plafond, les bordures, les morceaux d'arbres qui servent de bordures... c'est fou. c'est beau. je n'ai même pas eu le temps de l'aider. ou même de le voir aujourd'hui. je me reprend un tout petit peu demain. surtout pour du ménage. mais j'ai surtout hâte à une journée de congé avec lui, juste avec lui... dimanche ou mardi...

Moi je suis en train de me dire que c'est un peu trop de vouloir squeezer dans la même journée: quelques heures de remplacement en garderie, suivi de courir en cinq minutes à quelques coins de rues pour une réunion importante d'organisation d'événement culturel/cmmunautaire, suivi d'une autre réunion d'une heure avec une fille sympathique qui s'occupe de jeunes anglophones, suivi de sept heures de travail en animation à la maison de jeunes, que j'ai fait tout en préparant des gros achats que j'ai à faire pour le travail et en essayant de rédiger un procès verbal, une liste téléphonique et un ordre du jour pour une réunion-déjeuner le lendemain matin à 8h00 pour le centre d'acton bénévole, puis d'arriver à la maison et d'essayer de faire un lavage de dernière minute pour avoir du linge propre à me mettre sur le dos... Il faut que je fasse plus attention à moi. et que j'arrête d'essayer de faire tout en même temps.

mais je dois dire qu'aujourd'hui j'ai quand même eu de beaux moments. Ce matin c'était super chouette. J'aime tellement travailler avec les enfants. Travailler avec les petits de 3 ou 4 ans pour moi, ça me vient tout naturellement et je sais que je suis super bonne là-dedans. Les enfants, c'est spontanné, c'est simple, sans prétention et c'est le moment présent. J'adore ça et ça me ground totalement.

D'ailleurs hier, j'ai eu une conversation avec mon ami Eliot au téléphone. On a parlé ensemble pendant près de 20 minutes, de tout et de rien, de la couleur de nos maison, de son école, des souris dans nos maisons, de constructions, de frères et soeurs... C'était vraiment chouette et rafraichissant. Il y a plusieurs semaines, je l'ai invité à venir jouer avec moi sur mon terrain avec son petit frère et il a très hâte. Mais avec les travaux, je n'ai pas osé leur donner une date. Il y a trop de clous partout... il faut que je ramasse les clous, les planches de bois et les outils partout... et que je prenne un peu de temps pour dormir...

3 commentaires:

temps a dit…

C'est parfois un choix, entendre un ronronnement ou des trous dans les cables et les aliments
cordialement

kelli ann a dit…

elliot a toujours hate de venir vous voir:: ça me touche beaucoup de lire ces lignes-là! à très bientôt --la-maman-de-elliot

Anonyme a dit…

ce que je cherchais, merci