mardi 19 juillet 2011

récapitulation de juin

une petite journée presque de congé où je prends le temps de m'assoir sur notre terrasse au soleil  pour mettre un peu d'ordre dans les photos et les idées.
pas d'entrée ou presque à ce blog pour juin et juillet ? ! parait que je suis trop occuppée... Pourtant il s'en est passée des petites choses... alors une petite récapitulation s'impose.

On a pas raté la saison d'ail des bois. Johnny en rafole. Il connait les gigantesques tales où on peut en cueillir et on en a fait des conserves (déjà épuisée) et j'ai fait un pesto avec les feuilles et de l'huile d'olive que j'ai fait congelé par portion dans des moules à muffins, puis transféré dans des ziplocs au congélo pour utilisations futures dans des soupes, pâtes, trempettes ou autres inspiration du moment.

On a planté beaucoup de nouvelles fleurs sur le terrain, annuelles et vivaces, échinacées, monardes roses et rouges, etc. Et même un joli bébé chêne et un cerisier tardif. Les fines herbes se mélanges aux mauvaises herbes et tout pousse partout un peu anarchiquement, mais c'est joli.

On a mangé beaucoup de sandwichs aux tomates délicieuses. J'ai pas beaucoup cuisiné, mais préparé quand même à l'occasion quelques petits trucs comme cette méga assiette d'entrée (olives farcies aux amandes, crustini au "fromage-de-chevre" de cachou aux fines herbes, tomates à l'huile d'olive ett basilic, thym et romarin frais, shitakés, concombres au poivres...)


Et on a mangé aussi beaucoup de junk food et de friture, comme le montre cette photo de repas végéburger, brocoli poppers et champignons panés mangés dans notre mignon snackbar du Vermont.


On a profité du soleil, de la piscine au parc, des petites canettes de fin de soirée au village à apprécier les derniers rayons de la journée. Johnny a fait du patin à roulette, moi j'attends les miens sous peu. Et il y a eu ces gros orages d'été électriques.


 On a même fêté la St-jean. Ouais, nous qui détestons cette fête... On a participé à l'organisation d'une après-fête assez mémorable au village. J'ai joué èa la barmaid et dû vendre au moins des milliers de bière de 16h à 3 am pendant que Johnny jouait au DJ.

Il y a aussi eu le fameux "Knit in public day", journée où j'ai profité d'une petite matinée avec des copines à tricoter sous le gazebo de la rue  principale, juste pour le plaisir.

Et on a  décoré notre gros bazou de pleins de bumperstickers. Je trouve que ça lui donne de la personnalité.

9 commentaires:

spécialiste de l'éphémère a dit…

Le "knit in public day" m'aurait bien plu!

Bonne idée de décorer la bagnole. J'y pense jamais!
J'adore le "eat more kale"! Y a quoi d'écrit sur les autres auto-collants?

Anonyme a dit…

Pis tes parents, tu es trop occupée pour leur parler ou les appeler?
On s'ennuie nous de vous et on a hâte de vous voir en chair et en os.
Papa

Babette a dit…

Moi aussi j'aime beaucoup les autocollants. J'en ai plein aussi... mais sur mon vélo.

Je suis jalouse de tout ce junk food et de ce snack bar qui offre des végéburgers =)

Matthieu H a dit…

"Depuis 1995, l’ail des bois bénéficie, à titre d’espèce vulnérable, d’une protection juridique au Québec. Son commerce est interdit et seule sa récolte en petite quantité, soit un maximum de 50 bulbes par personne par année, est autorisée à l’extérieur des milieux protégés"

Eve Love a dit…

specialiste de l'ephemere: "God Bless de Freaks", "Sorry my car is a piece of crap, my arent didn't buy it for me", Le Volume Était au Maximum, I am Win, "Eat like you give a dawm", The Scutches, Think Vertical, "I didn't go to work today, and I don't think I'll go tomorrow either", Hi how are you by Daniel Johnston, Secret society of vegan, They might be giants, Manic Street Preachers, Bern, Eat more Kale, The Apers, Beatnicks Termites...
d'autres à venir...

Eve Love a dit…

Papa, j'ai pas vu l'été passer... faudrait qu'on se voit bientôt, c'est vrai que ça fait longtemps. Je donne des nouvelles aujourd'hui, promis.

Eve Love a dit…

Matthieu: Je sais ça et je fais sssuuuppper attention! j'en vends pas, j'en cueille pas plus que 100 à la fois (à deux) et surtout, je cueille quelques bulbes sur chaque talle, pas comme ces connards à la pelle qui détruisent les talles d'un coup et s'en foutent... c'est à cause d'eux que l'espèce est vulnérable.

Eve Love a dit…

Matthieu: Je sais ça et je fais sssuuuppper attention! j'en vends pas, j'en cueille pas plus que 100 à la fois (à deux) et surtout, je cueille quelques bulbes sur chaque talle, pas comme ces connards à la pelle qui détruisent les talles d'un coup et s'en foutent... c'est à cause d'eux que l'espèce est vulnérable.

kelli ann a dit…

Hé! That's us under the gazebo! Man, l'été a filé tout droit... Nous on s'en va cet après-m camper au VT:: et le tail de l'ouragan Irene nous ramenera à Sutton. Gros bisous.