samedi 23 octobre 2010

se garder le coeur au chaud

Une semaine interminable où l'agenda est rempli de barbouillis, où les réunions diverses défilent une après l'autre, où le cadran sonne trop tôt tous les matins et où j'ai l'impression de fonctionner sur le pilote automatique... J'en avais pas eu comme ça depuis bien longtemps.
Mais voilà que la semaine est terminée. et je peux prendre mon temps un peu.

Qu'est-ce qu'on peut faire pour se réchauffer le coeur quand on fait partie d'une telle course folle sous les premiers flocons de neige qui tombent et le début de la saison du chauffage électrique plein de statique?

-premièrement, me trouver un gros foulard tricoté moelleux et doux que j'ai envie de porter tout le temps. Puis un manteau dans lequel je me trouve belle, un bérêt et des handwarmer. C'est l'équipement de base. check.

-peut importe où on se trouve, toujours avoir une fenêtre à portée de la vue pour regarder les flocons tomber, les feuilles multicolores qui s'envolent au vent, ou bien les arc-en-ciel qui apparaissent dans le ciel au dessus de mon nouveau bureau.

-avoir la réputation d'être bonne cuisinière pour que les gens qui ne savent pas trop cuisiner aient envie de me donner les courges avec lesquelles ils ne savent pas quoi faire et/ou avoir des gens autour qui ont envie de partager leur bière d'épinette maison ou leur marinades et ketchup aux fruits.

-prendre le temps de marcher. en fait, prendre plaisir à marcher au lever du soleil pour se rendre au village, même si c'est trop tôt, si c'est froid et que c'est long.

-recevoir par la poste un paquet surprise complètement inattendu, ne pas savoir ce qu'il y a à l'intérieur et y trouver une généreuse collection de thés délicieux. MERCI KITOKO!!!!!!!

-devenir l'amie de la petite bébée chien du voisin, la promener dans la forêt et jouer avec elle, même si elle est très tannante.


-trouver le cidre Woodchuck spécial automne réserve spéciale à la citrouille au dépanneur juste de l'autre côté de la frontière et le déguster.

-envisager la fin de semaine comme suit: m'occupper de ma petite maison, cuisiner, prendre mon amoureux dans mes bras le plus souvent possible, faire le premier feu de foyer de la saison, jouer dans les feuilles, classer un peu mieux mon atelier, fabriquer quelques poupées, dormir, me lever à l'heure que je veux, faire ce que j'ai envie...

4 commentaires:

Babette a dit…

J'ai adoré ce billet. La petite chienne est vraiment trop adorable =)

spécialiste de l'éphémère a dit…

Je seconde!
J'ajouterais; étirer la soirée en terminant la bouteille de rouge au coin du feu toutes lumières éteintes en écoutant Rufus ou Leonard Cohen ou un opéra... regarder des films qu'on n'a jamais le temps de voir...

Je sors moi aussi (depuis avant-hier) d'une période intense. Ça use ;-)

Savoure l'automne que je te souhait magnifique.

Nathalie (tchoubi) a dit…

merveilleux, ton billet est très chaleureux ;)

VivreVegan a dit…

"m'occupper de ma petite maison, cuisiner, prendre mon amoureux dans mes bras le plus souvent possible, faire le premier feu de foyer de la saison, jouer dans les feuilles, classer un peu mieux mon atelier, fabriquer quelques poupées, dormir, me lever à l'heure que je veux, faire ce que j'ai envie..."

Oh moi aussi j'aime ça. Parfois j'ai l'impression d'être une mémère mais je me rends compte que je suis loin d'être la seule à aimer ça !