vendredi 19 janvier 2007

De retour avec des points punks en plus

Ouais.. je me disais que j'avais certainement quelques points punks en plus jeudi matin, complètement hang over de deux soirs de shows, en train de pousser moi-même la van prise dans un banc de neige de Montréal...

Tout a commencé parce que Johnny voulait absolument écouter le nouvel album des Queers en montant à Montréal pour voir leur show. On est donc allé voir leur spectacle la veille à St-Hyacinthe pour l'acheter. Ça valait la peine, il joue encore dans le lecteur.

St-Hyacinthe, c'est moche... ouais. mais malgré tout, The Queers ont réussis à donner un spectacle très cool devant les jeunes saoûlons du coin. Marc-Déposé-Carnivore-Cola est venu nous y rejoindre en train. J'étais jalouse car j'aime beaucoup prendre le train. Bref, on a acheté le disque en question en arrivant et on voulait, moi et Johnny, aller prendre un café en attendant que le spectacle commence. C'était une soirée très froide et on esperait ne pas avoir à marcher trop loin. Justement, au coin de la rue, quelqu'un nous a fait signe par la fenêtre d'un café. C'était Joe King des Queers. On a donc été prendre un café là avec lui. Il nous a parlé de pleins de choses. C'était TRÈS cool. Joe est très gentil. Le spectacle était très bon. Ils ont joués des nouvelles pièces, des vieilles. Les musiciens qui accompagnaient Joe étaient drôles, ils semblaient avoir 9 ans... mais ils jouaient très bien. Ils sont dans The Guts et The LeftOvers. Le spectacle a fini tard et on avait deux heures de route à faire alors on est partis tout de suite après avoir dit au revoir à Joe, qui nous a dit qu'on serait sur le guestlist à Montréal le lendemain. Cool...

Après une courte nuit, le lendemain, on est parti pour Montréal et il faisait très beau. On a fait quelques commisions, j'ai été chercher un album de Fair Warning pour mon ami Nicolas qui est en Europe (je lui poste dès qu'il m'envoie une vraie adresse postale), on est allé chercher la super commande d'InterPunk de Marc qui était arrivée au bureau de poste, on est allé visiter Frite chez lui, puis on est descendu au Foufounes Électriques. Il y avait quelques gens que je connaissais; des Monochromes, des Rock'n Roll Television, trois membres du Volume était au MAximum, mon ami Antoine Pratte (que j'avais pas vu depuis plusieurs années)... Les Riptides ont joué en premier et était très bons. Les garçons des Riptides sont très gentils. J'ai un peu fait exprès pour manquer HeartAttack ensuite parce que je n'aime pas tellement ça. Puis The Queers ont joués, un set différent du show de la veille. Il y avait beaucoup de gens dans la place et l'ambiance était vraiment chouette. La Budweiser en cannette était très pas cher... un peu trop parfait... moi et Johnny on a beaucoup bu. On a quitté le show d'une drôle de façon, je me rappelle plus trop, très rapidement pour suivre le drummer et le bassiste des Queers qui nous invitaient à finir la soirée à leur hôtel où ils avaient quelques bières. Moi et Johnny on a quitté vers les 5 heures a.m. et on a traversé la ville en titubant jusqu'à chez Marc et sa copine qui nous avait préparé un bel endroit pour dormir. Johnny a traîné en chemin environ 4 sapins de Noel qu'il voulait offrir en cadeau à Marc, moi j'ai volé quelques bacs de recyclage. Johnny voulait que l'on reparte pour Sutton, moi je trouvais qu'il avait trop bu. On est finalement calmement allé dormir.

Et le lendemain matin, en revenant sur notre petite route de campagne, avec les grosses montagnes blanches devant et le paysage superbe, avec en tête les deux soirées géniales qu'on venait de passer, on était très content de rentrer à la maison, dans notre petit chez nous tranquille.

3 commentaires:

Ludo a dit…

Eve bordel, vole pas les bacs à recyclage, c'est vraiment pas propre de faire ça, il va faloir aussi que tu m'explique pourquoi les gens volent ce genre de chose. Personellement il a fallu que j'aille m'en faire remplacer trois qui m'ont été volé en deux ans.

Eve a dit…

je trouve ça poche moi aussi, mais je peux t'expliquer... ici, la ville ne me fourni pas de bac de recyclage. Je dois apporter mon recyclage dans des gros bacs derrière le garage municipal, situé à plusieurs kilomètres de chez moi. Ok ok, j'aurais pu m'en acheter un chez canadian tire ou maxi... je ne volerai plus de bac, ludo, promis.

Ludo a dit…

J't'aime pareil...