mardi 30 janvier 2007

California, Hawaï, Sutton, Montréal

Yes! J'ai reçu mes trois paquets par la poste en deux jours. Je les attendais beaucoup; je sortais très tôt à tous les jours pour aller chercher le courrier dès que le petit drapeau rouge de la boîte aux lettres était levé. Il y avait mes deux CDs commandés sur Interpunk, deux CDs des Travoltas. Je pense que j'aime mieux celui qu'on avait déjà, Endless Summer, mais ceux-là sont très bon quand même. très très bon. Je pense que je vais même acheter les autres qui me manque. Une chance que le groupe n'existe plus, sinon ça m'aurait fait beaucoup de disques à acheter encore... Johnny a écouté les disques avec moi. Il aime bien les Travoltas, même s'il n'aime pas leurs sons de claviers et de guitares. Je pense qu'il a écouté une des chansons au moins dix mille fois. Et il est en train de la jouer sur sa petite guitare au salon.

L'autre paquet, c'était une grosse commande que j'avais passée par internet: plein de laine cardée naturelle pour faire des poupées de feutre en needle felting (dont quelques onces de laine noire et grise pour continuer la poupée Johnny Love #2 pour faire ses pantalons), un kit pour apprendre la technique de wet felting (j'ai fait une balle de feutre et je prévois tenter de faire des pantoufles de feutre prochainement), et un super livre de projets de crochet. Parlant de poupées, j'ai rêvé il y a quelques jours à un magasin où il vendait des jouets et des poupées fabriqués par une jeune fille très cool. Il y avait cette poupée-astronaute vraiment trop cool dans ce rêve et je suis en train d'essayer de la reproduire dans la réalité. Je sais pas trop encore ce que ça va donner.

C'est vraiment chouette de prendre enfin le temps de faire des poupées et de tricoter. On dirait que j'ai enfin l'occasion de m'y mettre alors que c'était dans mes plans depuis bien longtemps. En plus, je crois que c'est le genre de trucs qui se vendraient très bien ici, c'est l'endroit idéal pour ça. Il y a des produits régionaux et de l'artisanat à vendre un peu partout dans les boutiques, cafés, etc. C'est très touristique Et il y a le marché au village la fin de semaine durant l'été où j'aurais bien envie d'avoir un petit kiosque.

On est allé prendre une camomille au Cafetier hier. C'est un bel endroit et ils ont même des végéburgers. La tisane était excellente, faite avec une infusion de belles fleurs entières. C'est drôle de voir la façon que les gens nous regardent ici quand on se promènent au village moi et Johnny... La dame du bureau de poste doit être la personne qu'on voit le plus souvent et elle commence à nous connaitre car on y va souvent pour poster des trucs ou aller chercher des paquets. On dirait que les gens qu'on y croise ou à l'épicerie et dans la rue sont curieux et veulent nous parler. C'est vrai qu'ils doivent se demander un peu ce qu'on fait ici, pourquoi dans ce village quand ce n'est pas pour l'emploi ou juste pour un séjour touristique... Les très vieilles dames du magasins de linge usagé dans le sous-sol de l'église aimait vraiment beaucoup Johnny quand on est allé. "Vous devriez l'acheter ce veston monsieur. Il vous va très bien. Vous n'êtes pas acteur ou chanteur vous?".

J'ai fait un peu de travail pour Paf! Disques cette semaine. Il faut régler le dossier de futures distributions au plus vite. J'ai aussi fait les appels compliqués en anglais aux États-Unis pour avoir un numéro de taxes pour la compagnie. LVEAM ont quelques shows qui s'en viennent en février et il y a des demandes d'entrevues qui entrent pour les journaux étudiant au Saguenay. J'aimerais tellement en faire plus de ce genre de travail, c'est le genre de chose que j'adore faire. Je vais d'ailleurs bientôt faire une page myspace pour mettre Paf! Disques sur le net et faire un peu de promo et utiliser mes contacts pour essayer de trouver plus de contrats de mastering. Ce serait tellement cool aussi de booster les ventes de disques du VEAM encore plus au Japon et en Chine...

Aujourd'hui, on a réglé beaucoup de dossier comme ça, puis on est sorti dehors pour s'occuper de la Topaz un peu. Johnny a posé la nouvelle batterie. Il était tout content quand j'ai trouvé le démareur à distance dans le coffre à gant. Il est beau Johnny quand il fait de la mécanique avec ses gants roses. Il va d'ailleurs avoir besoin de changer le muffler. C'est bien d'avoir une voiture comme ça pour bricoler. Mais le dessous de la voiture est TRÈS rouillé. Je sais pas ce qu'on va pouvoir faire avec tout ça... On est allé ensuite se promener un peu avant que le soleil se couche. J'ai été essayer mes skis dans le boisé derrière chez nous. Les skis vont vraiment très bien, ils sont génial. Johnny rigolait beaucoup de me regarder tomber ou avoir les bâtons pris dans les branches. Il voulait me faire faire de l'escalade en ski de fond, mais on a pris un autre chemin finalement.

On va devoir aller à Montréal à la fin de la semaine. C'est dommage que ça ne coïncide pas avec le show de SweetHeart Sebastian et Brigitte Bordel, j'aurais bien aimé y aller, mais je suis pas sûre d'avoir envie de prolonger mon séjour et me trouver un endroit ou coucher etc etc. De toute façon, la raison de ma visite à Montréal est plutôt poche. Ma grand-mère est morte et je dois aller à ses funérailles. Même si sa mort est plutôt un soulagement après les dernières années de santé minable qu'elle a vécu, ça m'a fait de la peine, oui. C'était une grand-mère vraiment trop cool quand je repense à comment elle était avant d'entrer à l'hôpital et tout et tout. Mon père m'a appris la nouvelle dimanche par email (on est une famille plutôt moderne n'est-ce pas?), puis ma mère m'a appelé et m'a donné les détails de sa mort puisqu'elle était à son chevet quand c'est arrivé. Ça donne des frissons tout ça. Et je sais bien que je vais pleurer tout plein rendue là-bas car je l'aimais beaucoup.

Bref, tout ça pour dire qu'on retourne encore à Montréal et qu'on va en profiter pour faire des provisions de plein de choses qui sont trop chers ici (le IGA ici, seule épicerie à plusieurs kilomètres, est assez dispendieux). Et on va peut-être en profiter pour ramener Frite ici pour qu'il prenne des petites vacances à la campagne de son nouvel emploi comme professeur de moral (je trouve que c'est un emploi très chouette pour lui d'ailleurs). Mais bon, on ne sait pas encore s'il voudra venir faire un tour.

Demain, je dois aller acheter le journal pour la chronique nécrologique où il y a mon nom (quelle joie...). Et je vais peut-être essayer de me lever assez tôt et trainer Johnny pour faire du ski de fond. On lui a pas encore trouver de skis, mais on en louera. Je pense qu'on va bien profiter de l'hiver ici. Beaucoup plus que dans la slush brune de montréal... Et après l'hiver, je sais pas... On sait jamais nous, on a un peu de difficulté à rester en place on dirait. Peut-être la Californie..? Ou Hawaï...?

1 commentaire:

Johnny Luck-Heart a dit…

No more worries, on the never ending shore...