jeudi 2 octobre 2008

Vegan MoFo: Pourquoi végan?

Je n'ai pas mangé de viande depuis plus de 3 ans et demi. Je ne consommais déjà pas beaucoup de viande avant ça. Je pense que même petite, je n'aimais pas beaucoup la viande, surtout la viande rouge saignante et le jambon rose. Et pluss je pouvais identifier dans mon assiette de quel animal venait la viande, avec les os et la forme, plus ça me dégoutait. Réfléchir sur ce qu'on met dans sa bouche est un premier pas. Je pense vraiment que si l'on devait tuer les animaux soi-même avant de les manger, on en mangerait beaucoup moins. C'est facile d'être lâche et de les faire tuer par quelqu'un d'autre sans les voir et de ne pas y penser. C'est égoïste de tuer ou faire tuer un être vivant pour le plaisir de ses papilles gustatives. On peut très très bien vivre en santé sans. Et même mieux...

Je pourrais aussi ici me mettre à parler du fait que la nature nous a fait végétaliens au niveau anatomique. Que si l'on devait chasser pour manger, on aurait des griffes ou des crocs. Que notre tube digestif est un tube digestf d'herbivore. Qu'aucun habitant des pays occidentaux ne manque de protéines, ils en consomment plutôt une surdose effrayante et c'est en grande partie ce qui les tue et les rend malades. Que la production de bétail est hyper-polluante, et très peu optimale comparée aux légumes et aux fruits.. Mais tout ce que je veux dire, c'est qu'avant tout, on a pas besoin de viande, que ça ne nous apporte absoluement rien de bon et qu'on est beaucoup mieux sans.

Être vegan, c'est juste pousser la réflexion un peu plus loin. Ne pas avoir recours à aucun produit animal pour sa nutrition (comme les oeufs, le lait et le fromage), mais ne pas y avoir recours non plus pour son plaisir. Plusieurs personnes peuvent être végétarienne en ne pensant qu'à soi, pour sa propre santé. Mais en réfléchissant un peu, c'est plutôt facile de faire le lien entre ne pas manger de viande et ne pas utiliser de produits en cuir ou en fourrure; juste vouloir ne pas tuer. Devenir végan, c'est essayer d'adopter une philosophie de vie qui veut être le plus en harmonie possible avec la vie elle-même.

Puis, en devenant végan, on regarde assurément pluss ce que contient les "aliments" qu'on mange. On évite ainsi les soupes aux légumes à base de jus dans lequel a baigné un poulet mort, ou les sauce barbecue avec des poissons écrasés dedans, ou le colorant à base d'insectes broyés. Et on voit beaucoup plus toute la merde qu'il y a dans la majorité des produits. A-t-on vraiment besoin de ces rehausseurs de goût msg, de tous ces agents de conservation, d'oxide de sorbate de proprinate de sulfite de dioxde de merde irradié qui prolonge la durée de vie pour l'entreposage sur les tablettes des méga centre d'achats et le transport de tout ça par les grosses compagnies qui transforment ça à l'autre bout du monde... Alors on essaie d'acheter plus localement, de petite compagnie près de chez nous qui font des efforts pour offrir de la vraie qualité. Et idéalement on pourrait faire pousser tout ce qu'il nous faut soi-même dans son propre jardin dans une belle terre sans aucun produit chimique et le cueillir juste avant de le manger.mais bref, je suis rendu déjà trop loin. Être végan, c'est être conscient de tout ça ET faire l'effort de le mettre en pratique! (c'est facile être paresseux)

Je pourrais continuer longtemps comme ça sur les différentes raisons qui posent les gens à rester paresseux, la dégradations des papilles gustatives et de l'apprécation des aliment crus à leurs états naturels, l'intoxication de la majorité des gens qui les poussent à croire qu'un alment n'est pas mauvais pour eux alors qu'ils st seulement habitués d'être intoxiqés, les cercles vicieux qui gardent les gens dans leurs habitudes ou leurs croyances....

Mais je vais seulement vus proposer quelques livres que j'ai adorés et qui aident à réfléchir sur le sujet de l'almentation et de la vie en général:
-The Tao of Health, Sex and Longevity (A modern pratical guide to the ancient way), Daniel P. Reid
-The Science and Fine Art of Food and Nutriton, volume 1 & 2, Herbert M. Shelton
-Fruit: the Ultimate Diet, Rejean Durette

(les livres, et certaines de ces jolies phrases, sont tirées de la collection personnelle de Johnny Love)

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Etre carniv, c'est etre cave, idiot, egoiste, ne penser qu'à soi-meme et éventrer son prochain pour son plaisir personnel. We get what we fuckin deserve.

Eve a dit…

mon but n'était pas de rabaisser les gens qu mangent de la viande, mais de les aider à réfléchir et à comprendre. bon.

Anonyme a dit…

Mon but n'était pas de les rabaisser, mais de les laisser pourrir dans leur merde si ils y sont bien et investir les énergies pour batir un nouveau monde plutot que d'essayer de transformer du caca en or. You can't polish a turd.

Hains a dit…

@ anonyme, tu me donne le goût de me nourrir uniquement de petits minous cute.

eve a dit…

M, j'ai failli effacer ton commentaire en réponse à Anonyme car je le trouve plutôt vide de sens et purement provocateur. Mais il illustre bien les gens qui n'aime pas qu'on remette en question leurs habitudes... je ne suis pas aussi radicale qu'anonyme, mais j'ai qand même bien envie de répondre tant pis pour toi... Sauf que ça n'inclus pas que toi, mais une partie de la société et tout ces petits être que tu tues..

H a dit…

j'ai la facheuse tendance à répondre sur le même ton que celui sur lequel on me parle.
vide et provocateur, tout autant que les propos d'anonyme.

je n'ai pas de problème à faire questionner mes habitudes.

eve a dit…

défendu À TOUS dorénavant de faire des commentaires vides et provocateurs.